Recherche sur le mot "fry" dans Talhoffer 1467

 

 
 

 

Tafel
Hergsell
Texte original
Traduction
Explication
5
Der freie Hieb von oben. Der fry haw von Tach. Le coup libre du toit. Action en mouvement en avant et coup du haut en bas. Le pied gauche est devant.
10
Der freie Stoss. Ain fryes ortt. Un estoc libre. Action en mouvement en avant, pied gauche devant avec la pointe vers l’extérieure.
12
Mit dem freien Ort (Stoss) vortreten und in den Bauch treten. Mit dem fryen ortt Inlouffen und Treten in den buch. Avance avec l’estoc libre et coup de pied au ventre. Action en mouvement en avant, coup avec pied droit.
27
Der steht im freien Stoss. Der staud fry Im ort. Il se tient sans protection dans l’estoc. La traduction d’Hergsell est erronée. Frei stehen (staud fry) ici est utilisé dans le sens de « être sans couverture ou sans protection ». Action en mouvement en avant, pied gauche devant avec la pointe vers l’extérieure.
35
Aus dem freien Hieb vorfallen (ausfallen) in das gewappnete Ort. Usz dem fryen How geuallen in das gewauppet ort. Tombé du coup libre dans l’estoc à demi-épée.

Action en mouvement en avant, pied gauche devant pour le combattant à gauche et pied droit pour l’autre. Deux interprétations :

  1. Le combattant gauche change son attaque en cour de route d’un Oberhau en estoc à demi-épée en rentrant dans la courte distance.
  2. (plus probable) Le combattant droite, qui attaque avec un fryer Hau, se fait surprendre par son adversaire qui avance dans la courte distance en attaquant avec un estoc à demi-épée.
143
Der steht in der Parade frei. Der Statt in der versatzung fry. Dans la répulsion il reste sans couverture. Ici fry est utilisé dans le sens de « être sans couverture ou sans protection ».
144
In einem freien Stand bin ich um meine Hand gekommen. In ainem fryen Stand So bin Ich komen umb myn hand. Dans une position sans protection j’ai perdu ma main. fry « être sans couverture ou sans protection ».Le combattant gauche avance sans se protéger avec le bouclier.
160
Hier hat er ihn zu Fall gebracht wie zuvor geschrieben steht. Und macht wieder ein End mit dem freien Stoss. Hie hatt er In bracht zum fall wie vor geschriben statt. Und macht aver ain end mit dem fryen stosz. Ici il l’a fait tombé comme décrit avant. Mais il termine (Il fait une fin) avec un estoc libre. Fryen stosz è estocade sans protection avec le bouclier
166
Das sind die zwei freien Nothstände, daraus man suchen und finden kann : allen Vortheil, Einlaufen, Wehrlosmachen und vielhübsche Kämpfe, die man daraus machen kann, wenn man sonst keine Waffe hat, als den Schild. Das sin die zwen fryen Notstend dar usz man suchen mag und finden allen vortail und Inlouffen und Wehrlousz machen und vil hüpscher arbait die man darusz machen mag so man sust dehain wer hatt denn den schilt Ce sont les deux positions libres de secours à partir lesquelles on peut chercher et trouver l’avantage, le rentré, le désarmement et beaucoup de joli travail si on n’a pas autre chose que le bouclier. Fry ici plutôt « libre, indépendant »
171
Der Stich frei von oben. Der Stich fry vom Tach. Il pique libre du haut. On remarque aussi une erreur d’Hergsell qui traduit piquer par l’estoc. fry « être sans couverture ou sans protection - im freien ». Action en mouvement en avant et coup du haut en bas. Le pied gauche est devant.
182
Wieder ein freier Stand mit dem Schild gegen den obern und den untern Stich. Aber ain fryer stand mit dem schilt für den obern stich oder für den undern. Mais une position libre avec une protection pour l’estoc du haut et du bas. Fryer stand è « position libre, indépendant », position d’attente sans protection et indépendamment d’une position de combat comme le ochs.
187
Der steht in der freien Hut (Garde). Der statt in der fryen hutt. Il se tient dans la position libre. Fryen hutt è fryen stand
188
Der hat von oben mit Kraft hereingestochen und einen freien Stich ausgeführt. Der hatt gestochen oben Inn mit macht und ain fryen Stich volfürt. Il a piqué avec force du haut et a exécuté un estoc libre (sans couverture).

fry « être sans couverture ou sans protection ».

Voir aussi 171

189
Wie der mich mit einem freien Stich von oben hinunter überlaufen hat, so habe ich den linken Arm aufgeworfen und pariert und mit meinem rechten Arm habe ich ihn um den Hals gefasst und würge ihn nieder. Als der mich überloffen hat mit aim fryen stich oben Nider. So hab ich den lincken arm uff geworffen und versetzt und mit mym rechten Arm hab ich In umb sin hals gefaszt und wirg In Nider. Quand il m’a débordé avec un coup libre du haut, j’ai jeté le bras gauche en haut pour le repousser et avec mon bras droit je l’ai pris autour de son coup et je l’ai ramené vers le bas.

fry « être sans couverture ou sans protection ».

Voir aussi 171

A remarqué qu’Hergsell traduit wirg avec « würgen (étrangler) », mais le mot est « wirken (faire une action) ».

226
Der haut frei von oben. Der howt Fry von Dach. Il frappe libre du toit. Action en mouvement en avant et coup du haut en bas. Le pied droit est devant.
231
Das sind die beiden freien Stände (Positionen) mit dem kleinen Schild und dem Messer. Das sind die Zwen fryen Stend mit dem buckeller und mit dem Messer. Ce sont les deux positions libres avec la rondache et le couteau. Fry ici plutôt « libre, indépendant »
236
Der hat frei pariert und läuft ihm dabei ein. Hie hatt der versetzt fry und loufft Im daby Inn. Ici, en repoussant librement, il le déborde. Fry « libre, indépendant »Action en mouvement en avant.
259
Da pariert der frei und will über jenen fallen. Hie versetzt der fry und wyl den überfallen. Ici il repousse librement et il essai de le déborder. Fry « libre, indépendant »Action en mouvement en avant.